Variable simple

Une variable simple permet de récupérer des informations depuis une source de données (hit, URL, etc.). Des traitements simples peuvent être effectués sur ces variables (découper, supprimer, ajouter une chaine, etc.).

La création d’une variable s’effectue en deux étapes. Il faut tout d’abord choisir sa source pour identifier sur quoi elle se basera. Il est ensuite possible d’ajouter des traitements pour la personnaliser (ajout ou suppression de caractères par exemple).

  1. Choix de la source

Afin qu’une variable soit utilisable il faut spécifier sur quelle source de donnée elle se base. Il en existe six différentes.

La source Hits, correspond aux données envoyées par le tag AT Internet depuis un site. Pour comprendre comment un hit est formaté, vous pouvez accéder à notre documentation en ligne et plus précisément à l’article « Construire votre hit » : https://developers.atinternet-solutions.com/generalites/construire-votre-hit/


Prenons un hit en exemple : https://logs.xiti.com/hit.xiti?&p=maison::electromenager::cuisine::page_cuisson&s2=45

Si je désire créer une variable sur le nom de la page, je dois donc récupérer le paramètre p comme précisé dans la documentation. Pour ceci, dans Data Manager, après avoir sélectionné la source de données Hits, il faudra dans le menu déroulant sélectionner le paramètre.

Astuce : Le menu déroulant contient uniquement les paramètres que nous avons déjà reçu et processé une fois. Si vous ne trouvez pas le paramètre de votre choix, vous pouvez saisir une valeur personnalisée.

La source URL permet de récupérer des informations présentes dans l’URL du site.

La source Query String permet de récupérer les paramètres présents dans la Query String de l’URL d’un site.

Par exemple, pour l’URL suivante : http://www.mysite.com?param=1&param2=value.
La partie avant le point d’interrogation (en rouge) correspond à l’URL de la page. La partie après le point d’interrogation (en vert) correspond à la Query String.

Si nous souhaitons récupérer la valeur de param2 il faudra la renseigner dans la première étape qui est la sélection du paramètre.

La source Referrer permet de récupérer l’URL de la page précédente.

La source User Agent permet de récupérer le User Agent du navigateur internet utilisé durant la navigation du visiteur.

La source objet personnalisé est une spécificité AT Internet. Elle permet de récupérer un paramètre particulier du hit : le stc. Ce paramètre vous permet d’envoyer les informations de votre choix sans vous limiter aux formats AT Internet.

Par exemple, pour l’App Analytics, nous utilisons un objet dédié à ce fonctionnement qui est de la forme suivante : {"lifecycle": {"fs": 0,"fsau": 0,"scsu": 2,"fsdau": 20160120,"dsu": 0,"sc": 5,"fsd": 20160120,"dslu": 0,"dsfs": 0,"sessionId": "e1e04f45-8d54-4e24-81cf-75314a5bcead"}}

Dans ce cas, si nous désirons récupérer le sessionID il faudra renseigner comme paramètre : lifecycle.sessionID
En effet, nous avons dans un premier niveau l’objet lifecycle et dans un second niveau l’objet sessionId. Le point nous permet de spécifier l’arborescence.

 

  1. Règles de traitement

Une fois la source sélectionnée, nous allons pouvoir commencer à faire des traitements dans notre variable. Il existe cinq catégories de traitement.

Découper et conserver : Ce type de traitement permet de sélectionner une partie de la valeur à traiter et de la conserver.
Prenons un exemple de traitement sur l’URL suivante : http://www.mysite.com/category/subcategory
Nous souhaitons récupérer la catégorie présente dans l’URL. Nous savons que, sur ce site, la catégorie sera toujours au premier niveau après le nom de domaine. Nous pouvons donc nous baser sur le caractère séparateur slash (« / ») pour récupérer l’information souhaitée. En partant du début, le nom de la catégorie sera toujours le quatrième élément.



Astuce : vous pouvez utiliser le bloc Test sur la droite de l’interface pour vérifier que la variable que vous êtes en train de créer récupère la valeur souhaitée. Cette fonctionnalité est disponible quel que soit le statut de la variable, même en statut « En développement » sans l’avoir encore sauvegardée.

Le traitement « Découper et supprimer » fonctionne de la même façon que le traitement précédent mais permet de supprimer un élément non désiré.

Le traitement « Supprimer » permet de spécifier le nombre de caractères que vous désirez supprimer au début ou à la fin d’une chaîne.

Le traitement « Remplacer » vous permet de modifier la valeur que vous récupérez. Vous pouvez par exemple vous en servir pour traduire le nom de certaines pages. Si vous souhaitez remplacer plusieurs valeurs, vous pouvez utiliser une table de correspondance pour plus de facilité.

Le traitement « Ajouter une chaîne » permet quant à lui de pouvoir rajouter des caractères au début ou à la fin des valeurs récupérées.

 

 

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande